Author Topic: Le FMI surveille l'économie grecque depuis le début de l'année 2009  (Read 2341 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Irien

  • Sr. Member
  • ****
  • Posts: 322
This article has been translated by a volunteer translator. Neither WL  or The Official WikiLeaks Forum shall be held accountable for errors.  The reader is welcome to check him/herself the original source linked  below, and to comment if there is an error or misinterpretation. If an  error is identified we shall endevour to correct it"


Révélation: -Wikileaks- Le FMI surveille l'économie grecque depuis le début de l'année 2009

Mardi 28 Février 2012 Hellas Frappe
   

Veuillez regarder attentivement la video (en Grec), puis faites le lien avec l'article

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=RK54DlsoHm0 


Nos responsables sont préoccupés par un article de presse particulier qui a été publié mardi dans le journal « Ta Nea », déclarant que le groupe étasunien d'études stratégiques et de renseignement STRATFOR (ou « CIA de l'ombre ») surveillait l'économie grecque dix mois avant que notre pays ne recherche une aide économique auprès du FMI et plusieurs mois avant que George Papandreou commence à avoir des entretiens en tête à tête avec l'ancien patron du FMI Dominique Strauss Khan.

L'information a apparemment été révélée par WikiLeaks, et ferait partie de la masse des plus de 5 millions de mail échangés par les employés de Stratfor et leurs informateurs dans divers pays autour du monde, L'article de Ta Nea trouvait curieux que l'agence de renseignements fasse une fixation sur le fait de savoir si la grèce obtiendrait oui ou non une aide du FMI, Tant et si bien que, selon WikiLeaks, Stratfor et le FMI ont été en relation directe à plusieurs reprises.

Le site Internet WikiLeaks a publié des centaines de mails qui pourraient provenir d'une plus grande collection de documents volés en Décembre à Stratfor, une agence de renseignements et d'analyse basée à Austin, Texas, Le mouvement clandestin se réclamant du nom d'Anonymous déclare avoir hacké les serveurs de Stratfor, accédant ainsi à des informations sur leurs clients, comme a des mails et des documents internes.

Selon l'article WikiLeaks a noué un partenariat avec 25 organes de presse de divers pays du monde pour exploiter les mails de Stratfor, y compris des équipes au Liban, en Egypte, au Pakistan, en Malaisie, en Tunisie et en Russie, Des publications dans différents pays de l'ouest dont les US, la Grèce, l'Allemagne ou encore l'Espagne sont également prévues.

Les informations révélées montrent que l'agence de renseignements a bon nombre d'informateurs à Washington, Bruxelles, en Turquie, en Iran, en Israel, en Chine etc, Deux de ces informateurs, selon le journal économique « Imiresia » auraient agi en Grèce, et étaient même désignés sous les noms de code GR001 et GR101 afin que leurs véritables identités ne soient pas révélées.

Il est intéressant de noter qu'il est dit que le 19 Juin 2009, un responsable de Stratfor, en charge du secteur Europe Centrale, Baltique et Balkans aurait envoyé un fichier à ses collègues de la région Eurasie, nommé « Instructions détaillées Europe-niveau 3 », Dans le fichier joint, selon cet article, les informateurs étaient instruits de la manière d'améliorer leur surveillance sur les événements économiques en Grèce, et de la manière de réagir si /ou quand la Grèce demanderait l'aide du FMI. En particulier, le document les prévenait que l'effondrement complet de l'économie grecque était imminent et que leur attention devrait immédiatement se tourner vers tout mouvement sur le marché des obligations. « La grèce à une grosse dette, leurs manœuvres (du gouvernement grec) dépendront de ce qui se passera avec leur dette »

Dans un mail séparé datant du mois de Novembre 2011, la relation entre Stratford et le FMI est encore plus étroite puisque ce mail révèle qu'un employé du FMI prévient l'agence de renseignements que les réserves de cash grecques s'épuisent et devraient plus ou moins être à sec vers la mi Décembre de la même année.

Les informations de ces deux journaux ne font que confirmer les articles qui avaient été publiés sur olympia.gr en 2010, lorsque ce site de nouvelles a commencé à exposer la conspiration économique internationale contre la Grèce. Dans un de ces articles, en date du mois de Juin 2009 (la date est elle une coïncidence?) il apparaît que l'ancien chef du parti « Nouvelle Démocratie », Costas Caramanlis aurait, aux dires de ses collaborateurs, dit à George Papandreou qu'il n'allait pas  sacrifier la vie de sa famille à cause de ses bouffonneries (et celles de son défunt père) (en parlant de la frénésie d'emprunts dont le gouvernement d'Andreas Papandreou a été accusé cours des années 80).

Deux ans plus tard, et tandis que la Grèce se prépare à recevoir un deuxième lourd plan de sauvetage  de l'Europe et du FMI, l'article de Lundi de TA NEA ne vient que  confirmer que le recours de la Grèce auprès du FMI n'est pas un hasard, mais plutôt qu'il est de plus en plus apparent qu'il était bien "planifié".

Et, sans aucun doute, ces articles aujourd'hui  démystifient et   démontent   TOTALEMENT les arguments de Papandreou (et du PASOK) selon lesquels ils n'ont pas planifié de demander cette aide, mais ont été forcés de prendre cette difficile décision en raison des responsabilités des « autres »

La raison pour laquelle nous avons posté la vidéo ci dessus, est qu'elle est directement liée à notre théorie pour expliquer pourquoi notre pays est maintenant entre les griffes de la troïka. Regardez comment nos « alliés » ont agi contre la Grèce avant, pendant et après le mémorandum (Note 1) – avec l'implication de Georges Papandreou, naturellement - et tirez en vos propres conclusions,

........

1. Les pourparlers « semi secrets et pour tâter le terrain »du responsable du PASOK Georges Papandreou, au sujet de la mer Égée, s'opposent à la décision de l'ancien dirigeant conservateur Costas Caramanlis de négocier avec Ankara seulement périodiquement. Selon ce qui vient juste d'être révélé, Papandreou a fait valoir que des « attentions quotidiennes » étaient nécessaires pour renforcer les relations gréco-turques, et les cables révèlent que, pour que cela se produise, le PASOK avait une nouvelle stratégie nationale qui était prête à être déployée à cette fin.

2. L'un des sujets principaux abordés par la secrétaire d'état Hilary Clinton le week end dernier en Grèce était apparemment celui de l'énergie, Elle  était accompagnée par nul autre que son envoyé spécial  pour l'énergie en Eurasie (Note 2), l'ambassadeur Richard Morningstar, Selon un article éclairant paru dans le magazine Epikaira aujourd'hui, il était présent aux discussions entre Hilary Clinton et les responsables du gouvernement grec, y compris le premier ministre Georges Papandreou,

Une loi sur la privatisation des biens publics, adoptée par le gouvernement récemment, a laissé ouverte la possibilité de liquider aux créanciers les actifs de toutes les richesses minières de la Grèce, incluant ses réserves connues autant que celles qui peuvent être découvertes à l'avenir et la totalité des recettes potentielles qui s'y rapportent, dit l'article.

3. Selon le dernier câble Wikileaks tel que présenté par le journal ETHNOS  aujourd'hui, le gouvernement de la chancelière Angela Merkel a salué la décision prise par un sommet informel à Bruxelles en 2010 (avant l'entrée de la Grèce au FMI), de ne pas  fournir une assistance financière, pour l'instant, à une Grèce à court d'argent .

4 Lorsque Giannoulas (Note 3) lui a demandé quels étaient ses projets pour la crise de la dette grecque ... Papandreou a déclaré que la Grèce manquait de compétitivité, et qu'il pourrait être remédié à cela  grâce à la modernisation, y compris la transformation vers une économie verte. Il a noté que la Grèce a été plus vulnérable à la crise financière globale parce que ses banques avaient lourdement investi dans les Balkans ... (Ah ah! ... Donc la crise grecque n'était pas la faute, comme vous l'aviez noté en Grèce avant les élections de 2009, de l'ancien Premier ministre, Costas Caramanlis, elle était /ou est une "crise globale", car les cupides banquiers grecs ont perdu beaucoup de leur argent dans les Balkans ...)

5. Un nouvel article sur ​​le site web  Epikaira présentant le numéro de cette semaine (à paraître jeudi) affirme que le groupe de réflexion américain Stratfor veut que la Grèce donne la moitié de la mer Egée à la Turquie, autrement dit pour le gaz naturel et le pétrole. Le rapport reflète en grande partie les plans et les intentions de Washington au niveau géo-stratégique , précise l'article.

6, Les richesses de notre pays, sous  la mer et sous le sol, sont apparemment sous le microscope et observées par de nombreux vautours,. En fait, nos créanciers ont inclus cette richesse, se montant dit-on, à plus de 1 trillion d'euros, sur leur liste de revendications et la possibilité de se la faire confisquer est aussi réelle qu'elle peut l'être si nous, en tant que nation, ne pouvons pas rembourser nos dettes.

7. La plupart des sites d'actualités et des blogs ont été dans la frénésie au cours des deux derniers jours avec l'article intitulé "Schöne Waffen für Athen" du site d'information allemand « Zeit online » affirmant que  la Grèce se prépare à acheter des avions, des frégates, ainsi que des sous-marins, etc . En Grèce, il a été dit que nos alliés  nous poussent à accepter ces dépenses de défense pour que nous puissions éviter le renflouement et, enfin, recevoir la sixième tranche du plan de sauvetage. En outre, il a été noté que le matériel qu'ils veulent nous vendre, soit n'existe pas, soit est hors de prix et de qualité douteuse et est en outre inutile! De toute évidence, les Allemands et tous nos autres soi-disant alliés qui produisent et vendent des armes sont essentiellement en train de faire leur travail ... la question est qu'est ce que nous faisons face à cela en tant que nation et qu'avons-nous fait à ce sujet pendant les 30 dernières années.

8. Dans un geste sans précédent, qui va à l'encontre de notre politique étrangère nationale, le ministre adjoint de l' Environnement, de l'énergie et du changement climatique, (PECA) Y. Maniatis, s'est fendu Jeudi d' une diatribe sur la ZEE (Zone Economique Exclusive :Note 4) de la Grèce et a parlé de «zones floues» et de"zones peu claires" dans la mer Égée. Maniatis, qui est un membre du PASOK, a plus ou moins laissé  entendre qu'il reconnaît les réclamations de la Turquie dans la mer Egée et en Méditerranée orientale, ainsi que ses revendications sur la zone économique exclusive et les droits d'exploration et de l'exploitation! Ces déclarations ont choqué les commentateurs qui ont écrit sur le site defencenet.gr que la déclaration par Maniatis va au-delà la logique et est totalement à l'encontre des politiques étrangères et nationales de la Grèce. "Pas même la Turquie n' oserait faire ce genre de déclarations", estime un article pertinent de ce site.

9. Le discours prononcé par le Député Panos Kammenos, membre du principal parti d'opposition Nouvelle Démocratie, au Parlement la semaine dernière, a révélé beaucoup de vérités. Les médias grecs ont à peine effleuré le sujet depuis  Jeudi pour des raisons qui sont évidentes et le  peu d'informations qui est diffusé au public est sur ​​le site web Olympia, et sur deux  chaînes de télévision alternatives. Selon Panos Kammenos, le Premier ministre George Papandreou a"mis en scène" l'annonce du référendum, puisque le jour suivant des milliards de dollars ou euros  ont été perdus  sur les marchés internationaux. Et qui plus est ... il y en a quelques-uns qui ont misé beaucoup d'argent. dans cette affaire ... Beaucoup...

10. Après avoir profité de ses vacances, notre cher George Trangas (Note 5) est de retour et il a frappé très fort dans son émission de la nuit dernière "Choris Anaisthitiko" en critiquant le gouvernement actuel, et surtout George Papandreou, et son prédécesseur, Costas Simitis. Après avoir parlé de la dette grecque, et en expliquant pourquoi nous devrions la déclarer odieuse, il a également commenté les récentes remarques de l'éditeur Stavros Psycharis. Ce dernier est le président du groupe Lambrakis Publishing (DOL) qui publie de nombreux journaux d'Athènes, y compris le journal  "To Vima". Prenant pour cible Papandreou, Trangas a demandé qu'est-ce que les jets privés et le maïs ont à voir l'un avec l'autre? Qu'est-ce que un appartement somptueux à Knightsbridge a à voir avec tout cela? (Knightsbridge est un quartier de Londres où résident plusieurs des personnes les plus riches du monde, et où le prix des appartements est un des plus chers du monde. En 2006, un appartement de quatre pièces dans ce quartier s'est vendu pour plus de 25,000,000 Livres, et selon Wikipedia les places de parking s'y louent  300.000 Livres pour  un bail de 94 ans! Ce quartier est tellement huppé que les principaux propriétaires du secteur sont le duc de Westminster et le comte de Cadogan!)

http://hellasfrappe.blogspot.co.uk/2012/02/special-report-wikileaks-imf-monitoring.html

http://www.tanea.gr/ellada/article/?aid=4703315
http://wikileaks.org/gifiles/docs/397495_fwd-insight-greece-monetary-troubles-rumor-mill-.html

http://www.wikileaks-forum.com/index.php/topic,10258.0.html



NdT :

Note 1: Le « memorandum » est le document qui détaille les mesures d'austérité que la Grèce doit adopter en échange de l'aide financière du FMI,

Note 2:  Un « envoyé spécial  pour l'énergie en Eurasie » est un diplomate du département d'état US qui est spécialement chargé de discuter avec les dirigeants d'Europe, Russie et Asie Centrale (Eurasie) sur les questions de développement et de diversification du secteur de l'énergie,

Note 3 : Alexi Giannoulas est trésorier de l'Etat d'Illinois (US) Il a rencontré M. Papandreou lors d'une réunion avec des officiels américains en Février 2011. C'est à cette occasion que la question a été posée.

Note 4 : une ZEE (zone économique exclusive) est un espace maritime sur lequel un État côtier exerce des droits souverains en matière d'exploration et d'usage des ressources. EEZ en anglais.

Note 5 : Georges Trangas est un journaliste grec qui anime une émission télévisée de type talk show, sur un ton qui se veut à la fois humoristique et très critique.
« Last Edit: May 11, 2012, 20:52:40 PM by Green »