Author Topic: Dow avait payé des entreprises américaines pour espionner des activistes de Bhop  (Read 1539 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Arduina

  • cognitive dissidence
  • Moderator
  • *****
  • Posts: 382
  • Transparency 4 the state-Privacy 4 the rest of us!
This article has been translated by a volunteer translator.  Neither WL or The Official WikiLeaks Forum shall be held accountable for errors.  The reader is welcome to check him/herself the original source linked  below, and to comment if there is an error or misinterpretation.  If an error is identified we shall endeavour to correct it.

Dow avait payé des entreprises américaines pour espionner des activistes de Bhopal: les e-mails WikiLeaks

Par Priscilla Jebaraj | 27 Février 2012

Même tant que Dow Chemical a résisté toute demandes d'indemnisation à l'égard de la fuite de gaz catastrophique de l'Union Carbide à Bhopal, Dow Chemical a trouvé l'argent pour embaucher une firme de recherche de renseignement pour surveiller intensivement toutes les ONG et activistes qui travaillent sur la question.

Le lundi, WikiLeaks a publié un cache de 5,5 millions de e-mails de Stratfor, une agence de renseignements basée au Texas, qui a révélé que les rapports de suivi réguliers des activités des ONG ainsi que la couverture médiatique ont été envoyés à Dow et aux directeurs de la communication de Union Carbide.

Dow Chemical, qui a acheté Union Carbide en 2001, insiste qu'il ne porte aucune responsabilité d'indemniser les victimes ou de nettoyer le site contaminé par la catastrophe en 1984. Toutefois, ces e-mails preuve qu'il est encore très investi dans le suivi des retombées de la catastrophe, et de son impact sur l'image de Dow.

Un rapport de suivi typique commence avec un tour d'horizon de tout les articles d'actualités faisant référence à Dow, Union Carbide ou Bhopal dans les dépêches, journaux, chaînes de télévision et sites web d'actualités d'Inde et de l'étranger. Il comporte un dossier complet sur les activités militante – qui couvre des affaires judiciaires, pétitions en ligne, projections de films, collectes de fonds et événements publicitaires, communiqués de presse, blogs, articles sur des forums de discussion, e-mails à des listes de diffusion, et des pages de Facebook et des fils d'actualités Twitter. Aucune activité ou déclaration semble avoir été trop obscur pour Allis Information Management, l'entreprise basée au Michigan qui a préparé les rapports de suivi pour Dow. Des analystes de renseignement qui vont jusqu'à suivir des signataires de pétitions, commentateurs sur des blogs, ou ceux qui auraient pu re-tweeté un article lié à Dow. Des noms comme ceux des activistes de Bhopal Rachna Dhingra et Satinah Sarangi sont fréquemment mentionné, ainsi que Yes Men, les farceurs anti-corporatiste. Dans la dernière partie de 2011, beaucoup d'attention a été accordée à la campagne qui proteste le parrainage des Jeux Olympiques de Londres par Dow.

Dans le cadre des préparatifs de la 25e anniversaire de la catastrophe de Bhopal, les analystes de Stratfor ont également discuté les tendances dans les stratégies activistes, spéculant si des joueurs ONG principaux seront capable de connecter Bhopal à la grande question de l'irresponsabilité des entreprises, la question « d'autres Bhopals ».

Les activistes Yes Men ont accusés Dow d'utiliser des « tactiques d'espionnage sinistre » et de la paranoïa corporatiste. « Ces fuites semblent montrer que le pouvoir des entreprises a le plus peur de tout ce qui révèle 'l'ensemble plus vaste' et 'des questions plus vastes', à savoir, quel que soit qui apporte des comportements criminel systémiques à la lumière », dite une déclaration faite lundi par Yes Men.

Pourtant, tandis que la surveillance était extensive et intensive, il ne semble pas y avoir de preuves d'espionnage, ou de toute activité illégale par Dow dans cette cache d'e-mails. Toutes les données extraites par l'entreprise de recherche de renseignement semble être dans le domaine public, et ouvertement à la disposition de toute personne intéressée.


http://www.thehindu.com/news/national/article2939308.ece
https://www.wikileaks-forum.com/index.php/topic,8808.msg30069.html#msg30069
« Last Edit: May 17, 2012, 18:14:07 PM by Green »
Behind the ostensible government sits enthroned an invisible government,owing no allegiance and acknowledging no responsibility to the people.To destroy this invisible government, to dissolve the unholy alliance between corrupt business and corrupt politics is the first task of the statesmanship.FDR