Author Topic: Bahreïn : le militant des droits de l'homme Nabil Rajab libéré  (Read 1388 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Irien

  • Sr. Member
  • ****
  • Posts: 322
Le Monde.fr | 28.05.2012 à 15h09 • Mis à jour le 28.05.2012 à 15h09

 Le militant bahreïni Nabil Rajab a été remis en liberté sous caution lundi 28 mai, a indiqué son avocat. Il était poursuivi pour participation à des manifestations non autorisées.

M. Rajab reste interdit de voyage. Au total, il est poursuivi dans trois affaires, une sur des insultes aux autorités outre deux autres accusations sur des participations à des manifestations interdites. M. Rajab, qui dirige le Bahrain Centre for Human Rights, avait été arrêté le 5 mai sous l'accusation d'insultes proférées contre les autorités sur son compte Twitter. La justice avait décidé de le libérer sous caution dans l'affaire des tweets, mais il avait été maintenu en détention pour les deux autres chefs d'inculpation.

Lire notre entretien avec Marie Camberlin,de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme "Un durcissement de la situation des droits de l'homme à Bahreïn"

CONTESTATION ANIMÉE PAR LES CHIITES

M. Rajab, un chiite, et son association défendent la contestation animée par les chiites, majoritaires dans la population, contre la dynastie sunnite, au pouvoir à Bahreïn. Lors d'une récente réunion à Genève du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, plusieurs pays ont demandé de nouveau à Manama de libérer tous les prisonniers politiques, dont M. Rajab.

Pour sa part, Human Rights Watch (HRW) avait appelé récemment les autorités bahreïnies à abandonner les poursuites contre M. Rajab et à le libérer. "Les accusations contre Nabil Rajab ne sont qu'une tentative de faire taire l'un des plus éminents critiques du gouvernement bahreïni", avait affirmé HRW.

AL-KHAWAJA CESSE SA GRÈVE DE LA FAIM

Photo postée sur Twitter par la fille Abdel Hadi Al-Khawaja.

Par ailleurs, l'avocat de l'opposant bahreïni, Abdel Hadi Al-Khawaja, 52 ans, condamné à la prison à vie pour complot, a annoncé, lundi 28 mai, que son client allait interrompre dans la soirée sa grève de la faim. M. Khawaja, lui aussi chiite, refusait de s'alimenter depuis le 8 février (soit 110 jours) pour réclamer sa libération.

Mardi dernier, lors de sa première comparution devant un tribunal depuis le début de sa grève de la faim, il était apparu en fauteuil roulant, très affaibli et amaigri. Il a reçu le soutiens de nombreux défenseurs des droits de l'homme.

"Il n'y a aucune justification légale pour mon maintien en prison", avait dénoncé M. Al-Khawaja devant la Cour d'appel de Manama où il a comparu en même temps que 12 co-détenus, jugés dans la même affaire. Au terme de l'audience, la Cour avait renvoyé l'examen de l'affaire au 29 mai.

Les appels de défenseurs des droits de l'Homme pour libérer M. Khawaja, également détenteur de la nationalité danoise, sont restés sans réponse.

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/05/28/bahrein-le-militant-des-droits-de-l-homme-nabil-rajab-libere_1708513_3218.html#ens_id=1708547&xtor=RSS-3208