Author Topic: "E-mails Stratfor piratés: les combattants iraniens tuent les troupes syriennes"  (Read 2104 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Dragonfly84

  • Member
  • *
  • Posts: 37
  • Gender: Female
Original Forum URL : http://www.wikileaks-forum.com/index.php/topic, 14715.0.html
Original Publishers URL : http://www.businessinsider.com/bi-leaked-stratfor-emials-iranians-firing-on-syrians-2012-3#ixzz26zsXf68k
Email on WL.org : http://wikileaks.org/gifiles/docs/962665_insight-iran-syria-some-details-on-irgc-and-hz-presence-in.html
Translated by Dragonfly84

This article has been translated by a volunteer translator. Neither WL or The Official WikiLeaks Forum shall be held accountable for errors. The reader is welcome to check him/herself the original source linked below, and to comment if there is an error or misinterpretation. If an  error is identified we shall endeavour to correct it"

E-mails Stratfor piratés : les combattants iraniens tuent les troupes syriennes qui refusent de tirer sur les manifestants.

Par Michael Kelley / 08 mars 2012, 12.09 / 7,351 / 16

Des milliers de membres du Corps des Gardiens de la Révolution islamique de l’Iran et du Hezbollah libanais combattaient en Syrie au mois de juillet et tuaient les troupes qui refusaient d’ouvrir le feu sur les manifestants, selon les e-mails Stratfor internes publiés par WikiLeaks.

Le courriel, envoyé le 16 août, est le rapport d’un analyste sur les informations provenant d’une source et corroboré par une autre.

La source, décrite comme une « sous-source via ME1 », est un militant étudiant du Hezbollah dont les déclarations ont été « parfaitement vérifiées » par une source médiatique Hezbollah.

« Il dit qu’il y a en Syrie environ 3000 hommes du CGR (Corps des Gardiens de la Révolution islamique iranienne) et 2000 combattants HZ (Hezbollah), en plus des 300 hommes du Mouvement Amal (c’est-à-dire des détachements de la résistance libanaise) et 200 miliciens (Parti national-socialiste syrien). Les hommes du CGR mènent les bandes armées en faveur du régime. Les soldats syriens qui refusent d’ouvrir le feu sur les manifestants sont tués par les Iraniens et les alliés libanais pro-syriens. Les Iraniens et les Libanais se tiennent habituellement derrière les troupes syriennes et tuent immédiatement les soldats syriens s’ils refusent d’ouvrir le feu. Les 17 troupes syriennes jetées dans la rivière Orontes à Hama ont été tuées par des hommes HZ.

La première source a également déclaré que 42 membres du CGR et 27 combattants du Hezbollah ont été tués en Syrie au cours du mois de juillet, et que les avions-cargos syriens transportaient les Iraniens morts à Téhéran pendant que plusieurs camions transportaient des combattants du Hezbollah décédés au Liban.

Un autre rapport d’analyste, envoyé seulement aux analystes « alpha », présente « ME1 passant en revue ses rencontres avec les ambassadeurs turc et saoudien au Liban. »

« Les deux diplomates disent que le président syrien Bachar al-Assad a fait fi de leurs appels répétés à écouter son peuple, mais il a choisi, au contraire, de gérer les protestations avec brutalité. Le diplomate turc affirme qu’al-Assad pense que l’ancien président égyptien Hosni Moubarak et son homologue tunisien Zayn al-Abidin Ben Ali sont tombés parce qu’ils n’ont pas eu suffisamment recours à des forces coercitives pour écraser les protestations et ont abandonné trop tôt. Le diplomate saoudien témoigne qu’al-Assad a systématiquement rejeté les conseils du roi Abdullah.

Stratfor fournit des services de renseignement confidentiels à de grandes entreprises et à des organismes gouvernementaux, y compris le ministère de la sécurité intérieure des Etats-Unis (US Department of Homeland Security), les Marines américains et l’Agence américaine de renseignement de la défense. (U.S. Defense Intelligence Agency). WikiLeaks a publié 782 e-mails d’une mémoire tampon qui serait de 5 millions d’e-mails Stratfor datés entre juillet 2004 et décembre 2011 récoltés par le collectif de pirates Anonymous pendant la période de Noël.
'The only way to deal with an unfree world is to become so absolutely free that your very existence is an act of rebellion.' Albert Camus