Author Topic: Tunisie: Justice et médias - Human Rights Watch dénonce le recours à l'ancien Co  (Read 923 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline mayya

  • Administrator
  • *****
  • Posts: 7874


Tunisie: Justice et médias - Human Rights Watch dénonce le recours à l'ancien Code pénal
14 Septembre 2013

Selon la Commission des droits de l'Homme de l'ONU, il est légitime de critiquer des personnalités publiques...

L'ONG Human Rights Watch a demandé aux autorités tunisiennes de renoncer à faire juger un militant syndicaliste et à annuler le procès intenté contre deux journalistes pour leurs opinions.

Dans un communiqué mis en ligne, hier, sur son site web officiel, HRW a demandé aux autorités judiciaires tunisiennes de «modifier les lois héritées du régime despotique qui criminalisent toute critique des personnalités publiques».

Le directeur adjoint de la division Moyen-Orient-Afrique du Nord à Human Rights, Joe Stork, a prêté aux autorités judiciaires en Tunisie d'user «d'une manière récurrente de dispositions du Code pénal comme moyen coercitif pour étouffer la liberté d'opinion».

Selon la Commission des droits de l'Homme de l'ONU, souligne le communiqué, il est impératif de faire en sorte qu'aucune censure ni restriction ne soient exercées sur les opinions portant sur des questions publiques, tout comme il est légitime de critiquer des personnalités publiques, la diffamation devant être traitée par principe comme une question civile et non pas une question pénale et son auteur éventuel ne devant pas encourir la prison.


http://fr.allafrica.com/stories/201309150336.html?aa_source=useful-column