Author Topic: Cibles fournies par le FBI à Jeremy Hammond - Pastebin doc  (Read 2681 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline mayya

  • Administrator
  • *****
  • Posts: 7874
Cibles fournies par le FBI à Jeremy Hammond - Pastebin doc
« on: November 28, 2013, 12:00:54 PM »
Disclaimer :This article has been translated by a volunteer translator. Neither WikiLeaks nor The WikiLeaks Discussion Forum shall be held accountable for errors. The reader is welcome to check him/herself the original source linked below, and to comment if there is an error or misinterpretation. If an error is identified we shall endeavour to correct it.




Avertissement :cet article a été traduit par un traducteur bénévole. Ni WikiLeaks ni le Forum de Discussions WikiLeaks ne peuvent être tenus responsables d’erreurs éventuelles. Le lecteur est invité à vérifier lui / elle-même la source originale via le lien ci-dessous, et de nous aviser en cas d’erreur ou d'une mauvaise interprétation. Si une erreur est signalée, nous nous efforcerons d'y remédier.




Cibles fournies par le FBI à Jeremy Hammond

  • Sabu a également fourni des listes de cibles qui étaient vulnérables aux «exploits zero day» utilisés pour s'introduire dans les systèmes, y compris une puissante vulnérabilité à la base du logiciel populaire Plesk. A sa demande, ces sites ont été piratés, leurs e-mails et bases de données ont été téléchargés sur le serveur FBI de Sabu, le mot de passe et l'emplacement des portes dérobées ont également été fournis. Ces intrusions ont eu lieu en Janvier / Février 2012 et ont touché plus de 2000 domaines, y compris de nombreux sites Web gouvernementaux étrangers au Brésil, Turquie, Syrie, Puerto Rico, Colombie, Nigeria, Iran, Slovénie, Grèce, Pakistan et autres. Parmis quelques-uns des sites Web compromis dont je me souviens, il y avait le site officiel du gouverneur de Puerto Rico, la Division de la police militaire du Brésil, le site officiel du prince héritier du Koweït, le Ministère des Impôts de la Turquie, le Centre universitaire iranien pour l'éducation et la recherche culturelle, l'Ambassade de Pologne au Royaume-Uni, et le Ministère de l'Électricité iraquien.

  • Sabu a également infiltré un groupe de hackers qui ont eu accès à des centaines de systèmes syriens, y compris les institutions gouvernementales, les banques et ISPs. Il s'est connecté plusieurs canaux IRC , demandant avec insistance l'accès direct à des systèmes de messagerie et les détails de virements bancaires. Le FBI a profité de pirates qui voulaient apporter leur soutien au peuple syrien contre le régime de Assad, et qui au contraire, ont involontairement fourni au gouvernement américain l'accès aux systèmes syriens, et sans l'ombre d'un doute, ont donné des renseignements très utiles à l'armée pour leur préparation à la guerre.
  • Tout cela s'est passé sous le contrôle et la supervision du FBI et peut être facilement confirmé par les conversations enregistrées par le gouvernement et qui nous ont été fournies dans le cadre du procès qui m'est intenté. Cependant, l'ampleur des abus du FBI reste cachée. Puisque que j'ai plaidé coupable, je n'ai pas accès à de nombreux documents qui auraient pu m'être communiqués avant le procès, tels que les communications entre Sabu et le FBI. En outre, la majorité des documents qui m'ont été fournis sont protégés par une «ordonnance de protection» qui met ces informations à l'abri de l'examen public. La transparence du gouvernement étant une question clé au cœur de mon procès, je demande que ce témoignage soit rendu public. Je crois que ces documents montrent que les actions du gouvernement vont bien au-delà de la capture de pirates et du combat contre les crimes informatiques.

  • Jeremy Hammond